Le traditionnel Kougelhopf aux raisins secs

Kougelhopf aux raisins secs

De toutes les pâtisseries de l’Alsace, la plus emblématique est sans doute le Kougelhopf. Jadis, on le préparait dans tous les foyers des Vosges du Nord y compris dans les contrées lorraines, où ils prenait le nom de « Formekuche ». Il est encore très fréquent de rencontrer de nos jours, dans les cuisines traditionnelles, mais aussi entreposés dans les caves, les greniers ou les granges, les anciens moules en terre-cuite ou en cuivre servant à sa préparation.

Les origines du Kougelhopf ne sont pas connues. Les écrits anciens le mentionnant sont peu nombreux, mais les moules attestent que la tradition est déjà très bien ancrée au XVIIIe siècle. Plusieurs légendes drapent cette pâtisserie d’un voile de mystère. Ainsi, on raconte qu’elle doit sa forme au turban cousu de fil d’or, que l’un des Rois Mages aurait oublié dans la maison d’un boulanger alsacien.

Très apprécié en Lorraine à la cour du duc Stanislas Leszczinsky, le Kougelhopf serait également à l’origine de la création de l’une des pâtisseries les plus célèbres. En effet, alors qu’il n’était encore qu’un roi déchu de Pologne, Stanislas découvrit le Kougelhopf, notamment durant son exil à Wissembourg. Friand de cette brioche ronde, Stanislas, devenu duc de Lorraine, en fit l’une des gourmandises à la mode. On raconte, qu’au retour d’une chasse, le Duc ne trouva pour se sustenter, qu’un vieux Kougelhopf sec. Pour ramollir la mie, il le fit tremper dans un sirop additionné d’un alcool. On dit que c’est de cette anecdote, que naîtra plus tard le Baba au rhum.

Encore très apprécié de nos jours – toutes les bonnes boulangeries et pâtisseries alsaciennes en proposent – le Kougelhopf est une préparation simple, facile à réaliser soi-même. La seule prérogative réside dans l’achat d’un moule traditionnel.

Moule à Kougelhopf

 

voici la recette !

 Ingrédients :

Détail d’une coiffe alsacienne à décor de fils métalliques, évoquant l’idée que pouvaient se faire les Alsaciens du décor du turban du Roi Mage.

– 625 grammes de farine type 45

– 110 grammes de sucre semoule fin

– 1 pincée de sel

– 32 grammes de levure boulangère fraîche

– 4 œufs

– 12,5 centilitres de lait demi-écrémé

– 250 grammes de beurre pommade

– 250 grammes de raisins secs

Préparation :

Moule à Kougelhopf

La veille au soir, mélanger la farine, le sucre, le sel, les œufs, le lait et la levure (préalablement activée dans un peu de lait, prélevé sur la quantité donnée dans la recette).

Pétrir jusqu’à obtention d’une pâte homogène, puis rajouter le beurre pommade. Ensuite, continuer de pétrir jusqu’à ce que la pâte se détache de la paroi du bol de mélange.

Laisser lever la pâte 30 min à température ambiante dans le bol de mélange. Réserver le bol, recouvert d’une feuille d’aluminium toute la nuit au réfrigérateur.

Le lendemain matin, beurrer et fleurer le moule à Kougelhopf.

Dégazer la pâte et y incorporer les raisins secs. Mettre la pâte dans le moule et laisser lever 3 h durant à température ambiante.

Cuisson :

Au four avec chaleur tournante, 45 à 50 minutes (à surveiller), thermostat 5. Vérifier avec la lame du couteau que le gâteau est cuit à cœur.

A la sortie du four, laisser refroidir le Kougelhopf dans son moule, puis le démouler. Enfin, le saupoudrer de sucre glace.

Bonne dégustation !

2 commentaires

  1. Merci pour la recette !! On va tester très prochainement, quand il fera un peu moins lourd dans les cuisines 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *