Randonnée pédestre au départ des hauteurs de Wengelsbach, à destination de la Froensbourg

Difficulté : Facile
Distance : 10,5 km
Temps : Comptez 3 h à 3 h 30 visites comprises
Dénivelé : environ 300m (150 en positif)

Voici une randonnée qui devrait ravir les amateurs de panoramas, de vielles pierres et de petits sentiers à flanc de montagne ! Le parcours serpente entre Obersteinbach et Niedersteinbach, dans une zone où le patrimoine historique est très riche.

Le point de départ se trouve sur un parking auquel on accède au sommet de la route conduisant à Wengelsbach (il n’y en à qu’une), à droite. Dans un premier temps, il vous faudra suivre le rectangle rouge en direction du Zigeunerfels (ou rocher des gitans). Le nom de ce lieu trouve son origine dans de prétendus campements tziganes s’étant établis ici sans doute au XVIIIe siècle et qui auraient semé la terreur dans les villages alentours. Les villageois en réaction auraient fini par incendier les forêts encerclant le rocher, piégeant ainsi les pilleurs dans les flammes.

froensbourg8

Rocher du Zigeunerfels

Cette première étape se constitue d’une petite ascension sur un agréable sentier étroit débouchant rapidement sur le rocher. Il est vivement conseillé d’en faire le tour afin de constater les maigres vestiges de fortifications médiévales qui auraient été occupées par une branche de la famille des Wasigenstein. L’aspect le plus intéressant réside dans une portion d’escalier taillée dans le roc en porte-à-faux, passant de manière très surprenante à travers le grès. Il est possible de monter par ces marches sur le Zigeunerfels, mais il faut s’y prendre avec prudence car les aménagements d’accès qui y ont été installés ne sont plus de toute jeunesse. Sur le plateau de la barre rocheuse, la vue n’est pas spectaculaire car celle-ci se trouve à présent sous les cimes, mais il y a tout de même quelques points de vue qui valent le coup d’œil entre les arbres. On peut aussi y voir les traces d’anciens ancrages de poutres traversant la largeur du rocher et témoignant d’anciennes structures à pans de bois.

Après cette première visite, continuez soit en suivant le rectangle rouge, soit en longeant la crête rocheuse, pour les plus sportifs. Cela vous permettra de voir quelques affleurements gréseux tout à fait sympathiques. Après cette ligne de crête il vous faudra tourner à droite et suivre le chemin jusqu’au carrefour du col de Hichtenbach où se trouve un petit chalet-abri en bois, parfait pour vous héberger le temps d’une petite halte.

froensbourg13

Approche de la Froensbourg

Reprenez ensuite le balisage en direction de la Froensbourg qui passe par un charmant petit sentier escarpé et pierreux, qui vous fera oublier le temps d’un instant, les larges chemins d’exploitation. Au sommet, vous enchaînerez rapidement avec une autre petite piste du même acabit, qui aura en plus le mérite de vous offrir diverses vues sur la ruine de la Froensbourg, qui surplombe une impressionnante barre rocheuse. Cette approche des vestiges par le haut est beaucoup plus intéressante et pittoresque que les chemins qui y mènent par le fond de vallée. En saison hivernale, elle gratifie par ailleurs le randonneur de panoramas nettement plus dégagés. Vous déboucherez ensuite sur un chemin d’exploitation forestière qu’il faudra suivre sur quelques dizaines de mètres avant de rejoindre un petit sentier sur la droite. Vous pourrez alors soit descendre directement sur votre droite vers la ruine en suivant le marquage, soit continuer un peu sur les hauteurs afin d’avoir une approche intéressante du château, mais il vous faudra alors couper entre les arbres (comme nous l’avons fait) ou rebrousser chemin pour le rejoindre.

froensbourg17

Ruines de la Froensbourg

La Froensbourg est une ruine qui mérite clairement que l’on s’y attarde. Elle offre de beaux vestiges médiévaux dont quelques curiosités comme la fameuse citerne percée ou encore le logis fortifié, trônant sur éperon rocheux, totalement séparé du reste du château. Le sommet de la ruine est facile d’accès et offre un joli panorama en direction de la vallée entre Niedersteinbach et Lembach. Il est également fortement recommandé de faire le tour du rocher dans lequel on pourra notamment apprécier la loge d’un ancien escalier aux dimensions tout à fait remarquables, taillée dans le grès. L’histoire de ces lieux est malheureusement très peu documentée. On peut simplement supposer que la forteresse, citée dès le XIIIe siècle, ait eu un lien avec son voisin, le château de Fleckenstein.

Après la visite, revenez légèrement sur vos pas afin retrouver le chemin d’exploitation cité plus haut. Vous le suivrez sans bifurquer dans le but de retourner au col de Hichtenbach. De là, réempruntez le chemin que vous aviez parcouru en début de promenade jusqu’à la ligne de crête de la Schneckenbuhl. Vous trouverez ici un marquage « rond jaune » qui descendra sur votre gauche. Suivez-le jusqu’à atteindre un nouveau chemin, puis bifurquez à droite pour rejoindre l’Almenfels, d’où vous pourrez admirer une belle vue sur la vallée de Niedersteinbach. Notez tout de même que la vue est plus appréciable si vous ne venez pas trop tard car le soleil à tendance à se coucher rapidement derrière le Luckersberg, notamment autour de la période hivernale.

froensbourg23

Vue depuis le plateau de l’Almenfels

Continuez ensuite sur le même chemin jusqu’à trouver un petit sentier plutôt raide (rond jaune) qui remonte à droite. A la première petite intersection, prenez une fois de plus à droite et suivez le marquage qui vous ramènera alors à votre point de départ !

Bonne marche !

La découverte des différents sites se fait sous l’entière responsabilité du visiteur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *