Randonnée pédestre au départ du col de l’Ungerthal à destination des ruines du Grand Arnsbourg et de la Wasenbourg

Difficulté : Moyenne
Distance : 12,7 Km
Temps : compter 3h30 à 4h visites incluses
Dénivelé : 970 m (485m en positif)

Pour débuter la randonnée, vous pourrez vous garer directement au col de l’Ungerthal. Suivez ensuite le rectangle rouge du club vosgien en direction du Grand Arnsbourg.

Au niveau du col d’Holdereck, il est possible de faire un petit crochet afin de voir la source Groeber, il vous faudra ensuite revenir sur vos pas afin de raccrocher les rectangles rouges en direction de l’Arnsbourg. Le sentier, étroit et légèrement rocailleux est réellement plaisant à parcourir. En descendant vers la ruine, n’oubliez pas de jeter un coup d’œil sur la droite, entre les arbres il est possible d’apercevoir quelques vues sympathiques vers le Schlagenthal.

Le Grand Arnsbourg est un un château féodal construit au XIIe siècle par les Hunebourg, afin de verrouiller la route de Bitche. Après avoir changé de propriétaire à maintes reprises, il fut endommagé durant la guerre des Rustauds au XVIe siècle et finalement détruit au cours de la guerre de Trente ans.
La ruine du Grand Arnsbourg se trouve aujourd’hui dans un état impropre à la visite, les voies d’accès ayant été supprimées. L’ensemble se trouve complètement étouffé par la végétation, mais il est possible d’observer ça et là des éléments architecturaux comme des murets, une tour, une arche et quelques autres détails. Quel dommage que les autorités ne se soient pas penchées sur le sort de ce château fort qui offrait, du haut de sa belle tour carrée, une vue magnifique sur les collines en direction de Baerenthal.

Après vous être attardés autour de la ruine, retournez sur vos pas jusqu’au col de l’Ungerthal afin de suivre le rectangle rouge, cette fois-ci en direction de la Wasenbourg. Là encore vous aurez droit à des portions de petits sentiers étroits qui font le plaisir du randonneur. Ces-derniers vous conduiront à la tour du Wasenkoepfel, érigée par le Club Vosgien en 1887 à l’heure où le tourisme thermal du XIXe siècle battait son plein. Bâtie, deux ans avant celle du Grand Wintersberg, cette tour est aussi nettement plus petite et de nos jours elle est plus basse que la cime des arbres, ce qui ne lui permet plus d’offrir de point de vue. L’endroit n’en demeure pas moins digne d’intérêt, le site est nettement mieux préservé que celui du Grand Wintersberg et la tour du Wasenkoepfel ainsi dissimulée dans la végétation propose un spectacle mystérieux et poétique.

Poursuivre en direction de la Wasenbourg par le Kreuztannen puis suivre le rond bleu qui correspond au sentier Charles Matthis, hôtelier et archéologue Niederbronnois qui découvrit de nombreux vestiges de l’Antiquité parmi lesquels ceux que vous allez découvrir. Observez le mystérieux Hexenplätzel sur votre gauche. Vous arriverez ensuite au niveau de pierres à cupules taillées dans des dalles de grès du Reisberg. Ni leur origine, ni leur rôle ne sont vraiment connus. Elles auraient eu un rôle rituel voire sacrificiel, peut être en lien avec le camp celtique situé de l’autre côté de la vallée sur le Ziegenberg. Tout au long de l’Histoire du secteur de Niederbronn, ces cupules sont intervenues dans différentes croyances et superstitions.

Plus loin vous passerez à coté d’une mystérieuse rigole taillée dans le grès pour arriver ensuite vers le non moins mystérieux jardin des fées. Il s’agit d’un espace délimité par un mur de pierre que l’on devine encore et qui aurait été un camp refuge, probablement celte. La rigole aurait été un ingénieux système permettant à partir d’un bassin de rétention d’alimenter les populations du camp en eau. Ce lieu a eu la réputation d’être hanté au fil des âges dans les populations locales. Il est vrai que l’ambiance qui règne sur le Reisberg se prête parfaitement à la naissance de légendes.

Vous arriverez ensuite à la Wasenburg dont vous pourrez de prime abord admirer les travaux de maçonnerie bien conservés. Avant de pénétrer dans l’enceinte de la ruine, jetez un coup d’œil au rocher situé sur la pointe de la crète, le Wachtfels, au pied duquel se trouvait un temple ainsi qu’un autel sacrificiel dédié à mercure. Le Wachtfels tire son nom du verbre allemand wachen qui signifie surveiller car cet affleurement gréseux eut, semble-t-il, un rôle d’observatoire militaire dès l’époque gallo-romaine.

Visitez ensuite la ruine du château de Wasenbourg sur le sommet du Reisberg, qui présente d’intéressants vestiges, notamment de beaux ornements architecturaux. Le château de Wasenbourg, édifié au XIIIe siècle par la volonté de l’évêque de Strasbourg Jean de Lichtenberg, se compose d’un impressionnant mur-bouclier, dont la très régulière maçonnerie, protège une élégante tour d’habitation, qui témoigne du raffinement gothique. Les marques de tâcherons, relevées à la Wasenbourg, semblent indiquer que les ouvriers en charge du chantier ont également œuvré sur le prestigieux chantier de la cathédrale Notre-Dame de Strasbourg. Pour en savoir plus sur le château cliquez ici ! 

Une plaque commémorative en fonte rappelle le passage du poète allemand Goethe à la Wasenbourg en 1770. On y lit l’inscription suivante :

« Die Stätte, die ein guter Mensch betrat
Ist eingeweiht ; nach hundert Jahre klingt
Sein Wort und seine That dem Enkel wieder. (Tasso)
Unserm großen Dichter
Goethe
Der im jahre 1770 von der Wasenburg aus
das herrliche Elsaßland bewundert hat, gewidmet
von der W.C.S Niederbronn
(Wahrheit und Dichtung X. Buch) »

« Le séjour que visita un grand homme est consacré. Après des siècles,
ses paroles et ses actions retentissent
chez les descendants. (Goethe, Torquato Tasso)
A notre grand poète
Goethe
Qui en l’an 1770 depuis la Wasenbourg
Admira la splendide Alsace, dédié
par la W.C.S de Niederbronn »

Concernant l’itinéraire de retour, vous pourrez soit simplement revenir sur vos pas ou suivre le rectangle rouge en direction du col de l’Ungerthal jusqu’à arriver au Kreutztannen. Vous suivrez ensuite le rectangle blanc barré de rouge qui vous ramènera à votre point de départ.

Bonne promenade !

La découverte des différents sites se fait sous l’entière responsabilité des visiteurs.

2 commentaires

  1. Site magnifique et super utile, bravo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *